mercredi 31 mars 2010

Est-ce le maître des illuminati ou le bouc des Sine Luce ?

les illuminati et le bouc

Si vous êtes sur Paris, allez donc vous promener dans le quartier Beaubourg dans la rue Saint Martin.
Au numéro 78 vous trouverez une église vraiment étrange, l’église Saint Merry.
D’abord elle s’orthographie de deux façons : Saint Merry ou Saint Merri ce qui ne facilite pas les recherches sur internet.
Ensuite elle possède deux adresses, l’officielle 76 rue de la verrerie et l’officieuse au 78 rue Saint Martin.
En la visitant, trois éléments doivent retenir votre attention :
La rose nord du transept et ses couleurs alchimiques, le vitrail de notre dame du mont carmel rempli de symboles alchimiques et surtout la façade ouest (l’entrée de l’église) qui donne sur la rue Saint Martin.
Regardez bien cette façade extraordinaire, vous y découvrirez toute la hiérarchie humaine.
De bas en haut et de gauche à droite :
D’abord, les statues des douze apôtres dont Saint André et sa croix réduite à dessein (un X symbole de la pierre philosophale). Sous le 4ème et le 9ème apôtre un ange montre un livre grand ouvert chargé de coquilles Saint Jacques.
Au dessus des apôtres, des statuettes représentent de chaque coté : un personnage jeune, c’est l’étudiant. Au-dessus, l’étudiant est devenu un homme mûr, un savant et encore au-dessus, il devient un maître qui enseigne. Le quatrième médite, c’est le sage au sommet de l’humain.
Et encore au-dessus, on passe à l’ange, l’extra humain.

Enfin tout au sommet, au centre, un étrange diable cornu, un BOUC !Il est représenté avec des ailes comme les anges et des cornes (comme Moïse !) et des jambes de bouc.
C’est le chèvre-pied, autrement dit quelqu’un de " chevronné ", le maître de la connaissance (c’est pourquoi des maîtres alchimiques comme Nicolas Flamel ont mis le chevron dans leur blason).

Est-ce le MAITRE des ANGES ?
Pour certains auteurs, ce bouc serait le baphomet des templiers !

A moins que ce BOUC ne soit la représentation du maître des " sans lumière ", les Sine Luce ?
Certains nomment cette église, l’église du DIABLE !


Note : Dans ce quartier historique de Paris, il existe des loges maçonniques, rosicruciennes, et de nombreux vestiges templiers.
Templiers - Rose croix - FM et … illuminati .

mardi 23 mars 2010

Les deux faces de la FORCE

la face lumineuse des illuminati

Depuis toujours la science comme les enseignements traditionnels enseignent que tout est BINAIRE en ce monde.
L’univers est régi par le principe de deux forces contraires s'attirant mutuellement encore appelée loi d'induction des pôles contraires ou BIPOLARISATION.
Positif - Négatif, OUI - NON, Bien - Mal, Vrai - Faux, Action - Réaction, Emission - Réception, Vie - Mort, Mâle - Femelle, Matière - Antimatière, Yin - Yang …
Observez votre corps : deux yeux pour voir, deux oreilles pour entendre, deux narines pour sentir, deux mains pour toucher … Tout votre corps est construit de façon symétrique même la molécule d’ADN, que son découvreur James WATSON appelait la double hélice !
Le système binaire avec deux nombres, 0 et 1 est à la base de toute l’architecture informatique.
Deux : la dualité, le secret de la création

 
Il existe donc pour toute chose, cette chose et son inverse (ou son contraire).

Il en va ainsi de la FORCE et de ses deux faces : La face sombre (le coté obscur) qu’utilise les Sine Luce et la face lumineuse, celle des illuminati.

samedi 20 mars 2010

Le troisième œil des illuminati

l'oeil des illuminati

Dans l’hindouisme, le bouddhisme, le taoïsme et bien d’autres mystiques, on décrit un "troisième œil" situé sur le front entre les sourcils comme une porte d’accès vers les mondes invisibles. C’est aussi "l’œil du cyclope" des mythologies antiques, l’œil qui voit tout !

L’image de persistance rétinienne que nous avons longuement décrite dans les posts précédents peut être assimilée à un troisième œil et qui plus est, lumineux. C’est ce que les illuminati, "Ceux qui sont éclairés" apprenaient à réaliser dans les écoles de mystères de la Grèce antique.

Pour se concentrer sur le troisième œil, il suffit de contempler cette image de persistance que l’on observe justement entre les deux yeux comme s’il s’agissait d’un troisième œil !
Soyez-en conscient et votre vision des choses sera considérablement modifiée.

Il est écrit dans les évangiles : " L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé "

lundi 15 mars 2010

Reconnaître les sans lumière, les Sine Luce

sine luce vs illuminati

Les sans lumière vivent parmi nous et nous manipulent à notre insu.
Ce sont des vampires mentaux, des gens qui se nourrissent de votre compagnie et pompent littéralement votre énergie lumineuse. On peut dire que ce sont des véritables suceurs de lumière.
Dans le bouddhisme on les appelle les esprits cupides ou affamés.


Il est facile de les reconnaître, en effet si vous les "envoyer promener", si vous les insultez ou les ridiculisez, ils reviennent toujours près de vous comme si rien ne s’était passé, car ils ont absolument besoin de pomper votre énergie pour survivre. Si finalement par chance, ils vous quittent ce sera pour pomper l’énergie d’une autre personne plus lumineuse que vous.

Observez comment les gens rayonnants sont entourés par ces parasites "pompeurs d’énergie".
 
Pour éviter de vous faire manipuler, reconnaissez 5 procédés couramment utilisés par les sans lumière.
- La flatterie : le "sine luce" vous passe de la pommade avant de vous demander quelque chose.
- La culpabilité : il vous fait croire que vous êtes responsable
- La répétition : il demande encore et encore jusqu’à ce que vous cédiez
- Le mensonge : il vous fait croire que vous avez dit telle chose
- Les brimades qui dureront tant que vous résistez


Si vous voulez devenir illuminati, quelqu’un qui est éclairé, éloignez ces vampires de votre entourage.

dimanche 7 mars 2010

HITLER la marionnette des sans lumière !

illuminati et sine luce L’égrégore hitlérien


L’irrésistible ascension d’Adolf Hitler est-elle un simple concours de circonstances ou un exemple de la puissance des égrégores ?

Si l’on en croit l’histoire officielle, Adolf Hitler, né en 1889 en Autriche dans une famille modeste de six enfants est un artiste peintre raté qui vit de petits boulots avant de s’engager dans l’armée allemande dès le début de la première guerre mondiale en 1914. Blessé en 1918, il restera dans l’armée jusqu’en 1921 et en sortira avec le simple grade de caporal !
Il adhère alors à un groupuscule politique de la région de Munich intitulé parti ouvrier allemand qu’il transformera en parti national socialiste allemand. Arrêté en 1923 pour avoir été l’instigateur d’un putsch minable, il est incarcéré à la prison de Landsberg et en profite pour écrire Mein Kampf (Mon combat) durant les 13 mois de sa détention avec l’aide de son secrétaire Rudolf Hess.
Dans ce livre, il développe son idéologie et sa conviction de la suprématie de la race nordique des grands blonds aux yeux bleus alors qu’il est petit et brun !
Aux élections de 1928 son parti réalise 2,6% des suffrages, preuve de l’immense popularité dont il jouit !
La crise économique de 1929 et les millions de chômeurs accélèrent le mécontentement populaire, son parti atteint 18% des suffrages en 1930.
La peur du communisme pousse alors les classes aisées à soutenir financièrement Hitler qui accède au pouvoir en janvier 1933.

Simple n’est-ce pas, que ce laid petit bonhomme à moustache même pas allemand mais autrichien parti de rien et qui, en à peine dix années devient chancelier du Reich !

Vraiment trop simple vous ne trouvez pas ?

Examinons de plus près l’histoire cette fois officieuse, celle que les historiens ignorent superbement.
Nous trouvons alors une société secrète allemande basée à Munich, ville où Hitler commença sa carrière politique du nom de " Thule-Gesellschaft " en français, société Thulé créée vers 1910 avec pour but avoué, la recherche ethnologique et plus particulièrement l’Antiquité germanique.
Parmi ses membres, Alfred Rosenberg le futur théoricien du parti national socialiste, Hermann Göring, Rudolf Hess et bien d’autres futurs dirigeants de l’Allemagne nazie.
Parmi ses enseignants un certain Karl Haushofer, qui lui a terminé la première guerre mondiale avec le grade de général, devenu ensuite universitaire spécialiste de la géopolitique et en particulier du Japon, pays où il a effectué plusieurs voyages et même rencontré l’empereur.
C’est lui et d’autres dirigeants restés inconnus qui ont repéré les qualités d’orateur de Hitler et s’en sont servis comme " médium " pour faire passer les idées de la société (appelé aussi ordre de Thulé) dans le peuple.
Soulignons que Hitler n’a jamais été membre de la Thulé, mais juste sa marionnette. D’ailleurs, tous les témoins de l’époque s’accordent pour reconnaître qu’une fois ses discours "enflammés" terminés, Hitler redevenait un petit bonhomme insignifiant sans aucune envergure.

Haushofer déclarait dans les années vingt : " Nous avons écrit la musique, Hitler la dansera ! "


Le symbole de la société Thulé était la croix de Wotan qui en fait, est une croix gammée arrondie.
Hitler n’a donc rien inventé en utilisant la croix gammée comme symbole de son parti, il n’a fait que suivre les directives de la Thulé.


Considéré comme l'un des inspirateurs du nazisme, mais n'ayant pas participé activement à des crimes de sang, Karl Haushofer ne sera finalement pas accusé au procès de Nuremberg. Il se suicidera à son domicile en 1946, pris de remords pour toutes les horreurs qu’il avait contribué à déclencher (son fils en est mort, fusillé pour avoir participé à l’attentat contre Hitler en 1944 !).

Alfred Rosenberg, simple membre de la Thulé lui, n’a pas eut droit à cette clémence. Jugé coupable de crimes contre l’humanité par le tribunal de Nuremberg, il est pendu le 16 octobre 1946.
Durant son procès, Rosenberg fera cette déclaration stupéfiante :
" Le groupe de Thulé ? Mais tout est parti de là. L'enseignement secret que nous avons pu y puiser nous a davantage servi à gagner le pouvoir que des divisions de SA ou de SS. Les hommes qui avaient fondé cette association étaient de véritables magiciens."
 
Des magiciens noirs, des " Sine Luce " des sans lumière qui travaillent pour le coté obscur, celui des forces ténébreuses.

Note : il est curieux de voir sur le net comment on confond les " sans lumière " avec " ceux qui sont éclairés ", les illuminati ?

lundi 1 mars 2010

Le gué des illuminati

Le passage illuminati


Titthakara est un vieux mot indien qui signifie " celui qui a trouvé un gué " . Il s'applique à ceux qui ont découvert ce que d'autres cherchent en vain : un gué, un passage vers l'au-delà.


Le gué, c'est ce qui permet de franchir les abîmes ténébreux qui s'ouvrent devant les lunaires et les séparent des réalités qu'ils ne peuvent connaître qu'après leur mort, bien qu'ils se posent déjà l'éternelle question : Comment acquérir dès maintenant l'expérience de cet abîme et de cet au-delà et à la lumière de cette expérience saisir la signification du monde d'ici-bas ?

 
Pour distinguer les lunaires des solaires, rendez-vous à la page :