jeudi 28 octobre 2010

Halloween, une fête illuminati !

halloween illuminati

Contrairement aux idées reçues, la fête d’Halloween n’a pas été inventée aux Etats Unis mais importée des traditions Celtes de la vieille Europe puis assaisonnée à la mode américaine.

Pour les anciens peuples celtes appelés aussi gaulois, l’année était composée de deux saisons : une saison sombre et une saison claire.
La nuit du 31 octobre au 1er novembre, était considérée comme la fin de l’année. C’était une fête de transition qui célébrait le début de la saison sombre.
Les celtes commençaient les célébrations trois jours avant le 31 octobre, jour de Samain (qui signifie réunion en irlandais) ou (Samonios en gaule) pour les terminer trois jours après ce 31 octobre.
La nuit du 31 octobre au 1er novembre était propice aux événements magiques et mythiques et donnait lieu à de nombreux rites organisés par les druides.
C’était la nuit du " passage " vers l’autre monde, appelé le sidh en irlandais, celui des dieux.


Durant cette nuit unique il était possible de communiquer avec les dieux et les morts.

Malgré la toute puissance de l’église catholique, cette fête païenne n’a jamais pu être éradiquée totalement des régions celtes.
L’église décida alors d’appeler le jour du 1er novembre, la TOUSSAINT (All Saints’ day) et la nuit du 31 octobre fut appelée " All Hallows Eve " qui signifie littéralement " le soir de tous les saints" devenu par la suite la nuit de halloween, la plus grande soirée festive des USA.

Alors, Happy Halloween ah,ah,ah

:- )

vendredi 22 octobre 2010

HYPNOSE et PSYCHOSTATOSE



L’objet d’une bonne méditation, c’est atteindre un état de conscience d’une grande quiétude, autrement dit un calme mental pour faire l’expérience de la conscience pure débarrassée des pensées parasites.
Cet état de conscience bien particulier et bien reconnaissable, objectif de toute méditation, c’est l’état de PSYCHOSTATOSE.

La Psychostatose est un terme inventé en 1985 par Jacques LECLERC secrétaire général du Groupement National des Hypnotiseurs de France. Ce terme qualifie le moment idéal pour implanter une suggestion dans l’inconscient, le moment où il n’existe plus de mouvement continuel de pensées parasites, le moment où le mental est au repos et en quelque sorte, statique.


Plus significatif est le terme employé en Anglais pour qualifier ce moment unique : le STILL POINT, le point immobile, le point tranquille, le point silencieux.

Méditation, hypnose, auto hypnose et psychostatose sont complètement expliqués dans le livre de magie photonique, MAGIC PHOTON.
 
A propos de l’hypnose
L’hypnose a été décriée, critiquée pour finalement être abandonnée aux amuseurs de music hall devenus maintenant amuseurs de plateaux TV.
La recette est simple : un théâtre ou un plateau télé rempli de monde. Vous annoncez que vous allez mettre le public en état d’hypnose.
Attention ! Je compte : UN, serrez vos mains l’une contre l’autre très, très fort. DEUX, encore plus fort, de plus en plus fort. TROIS, maintenant vous ne pouvez plus les desserrer, essayez, vous ne le pouvez plus et plus vous essaierez, moins vous le pourrez et plus vos mains seront collées, rivées, soudées, l’une à l’autre.
Et voilà le tour est joué !
Les lois de la statistique vous apprendront qu’il y a 5 à 10% de gens difficilement hypnotisables, la grande majorité environ 80% sont plus ou moins hypnotisables et il reste 5 à 10% qui sont hyper suggestibles et incapables de décoller leurs pauvres mains.
Et ce sont ces 5 à 10% que l’amuseur de music hall va faire monter sur la scène pour votre plus grand plaisir. Ajouter à cela une demi douzaine de "barons", vous savez ces gens que l’on voit et revoit dans chaque spectacle, toujours les mêmes. En fait des acteurs payés par l’amuseur public pour assurer le succès du spectacle.
Et le spectacle peut commencer, et en avant pour la pose ridicule que l’on gardera tout le temps du show, celui qui se prend pour Johnny, celui qui grimpe aux cocotiers en hurlant des graines à coco, etc., etc.
Et c’est comme cela que l’hypnose, une thérapeutique et un outil de développement personnel pourtant terriblement efficace et peu coûteux s’est totalement décrédibilisée et a été abandonnée aux "guignols" du show biz.
 
Et pour la petite histoire
Savez-vous que le célèbre FREUD, le père de la Psychanalyse a commencé par pratiquer l’hypnose ?
A cette époque il était d’usage d’utiliser la fascination visuelle pour hypnotiser. On regardait fixement le patient dans les yeux et on lui ordonnait de dormir. Or, FREUD était un très mauvais hypnotiseur, en s’obstinant à regarder son client dans les yeux, il transpirait à grosses gouttes et la sueur finissait par faire glisser les lunettes de son nez qui tombaient par terre, ce qui naturellement faisait capoter la mise sous hypnose !
Dégoûté par ses échecs répétés, il finit par abandonner l’hypnose. Désormais il ne regarderait plus le patient en face mais lui demanderait de s’allonger sur un canapé et de fermer les yeux ou de regarder le plafond. Et au lieu de parler, il préféra faire parler le patient et ce fut la naissance de la psychanalyse !
Ah la petite histoire ! Mais d’ailleurs pourquoi la qualifie-t-on de petite : )

vendredi 15 octobre 2010

MENTALIST est un guerrier PSY

mentalist illuminati

Après un succès considérable outre Atlantique, la série télévisée américaine MENTALIST cartonne maintenant en France.

Le mentaliste est un guerrier psychique, un PSYWARRIOR.

Visitez le site des mentalistes sur : http://mentaltraining.free.fr
La FORCE PSY

mercredi 6 octobre 2010

Illuminer votre vie avec le hooponopono 

illuminati et hooponopono

Ho'oponopono est un mot Hawaiien qui signifie purification spirituelle.
A l’origine, c’était une réunion familiale, durant laquelle les relations étaient rétablies par des prières, l’acte de contrition, la repentance et le pardon mutuel.
Le mot ho'oponopono se compose de ho'o qui signifie " commencer une action " et ponopono qui signifie " remettre en ordre, harmoniser, corriger, ordonner, nettoyer."
Le Ho’oponopono a été popularisée par une guérisseuse hawaiienne du nom de Mornah Simeona (1913-1992) et l’un de ses disciples le docteur Ihaleakala Hew Len.
Ho’oponopono se pratique en groupe ou individuellement
 
Principe
Nous sommes les créateurs des circonstances de nos propres vies. Le monde est une création de l’esprit (de nos pensées affirment les bouddhistes).
Nos problèmes sont le résultat de notre karma négatif et le fait que l’on doive vivre soi-même ce que l’on a fait subir aux autres. En conséquence, tout mauvais comportement est gravé dans notre mémoire ainsi que dans celle de chaque être et objet, qui étaient présents lorsque ces causes se sont déroulées.
Nous sommes donc CENT POUR CENT responsable de notre environnement physique et mental
Ho’oponopono c’est simplement le fait de se regarder pour nettoyer la pollution qui cause nos propres problèmes et ceux que nous avons en commun avec les autres.
 
Processus de la guérison
La guérison dans le Ho’oponopono signifie s’aimer soi-même. Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie.
Il existe un monde Divin qui s’occupe des prières altruistes : Lorsque la phrase " que ceci soit accompli ou qu’il en soit ainsi " est utilisée à la fin d’une prière, cela signifie que le travail de l’Homme est terminé et celui du Divin commence.

En faisant Ho’oponopono vous demandez au Divin, de nettoyer et purifier l’origine de vos problèmes, qui sont des souvenirs, des mémoires. Vous neutralisez ainsi l’énergie associée à une certaine personne, à un lieu ou une chose.
Dans ce processus, cette énergie est libérée et est transmutée en lumière pure par la Divinité. Et, en vous, l’espace libéré est rempli par la lumière de la Divinité.
C’est pourquoi, dans Ho’oponopono il n’y a pas de faute, il n’est pas nécessaire de revivre aucune souffrance. Il importe peu de savoir le pourquoi du problème, ni d’ou vient la faute, ni son origine.
Au moment où vous remarquez en vous quelque chose d’inconfortable par rapport à une personne, un lieu, un événement ou une chose, entamez le processus de nettoyage, demandez au Divin :
" Divinité nettoie en moi ce qui contribue à ce problème. "
Utilisez alors les phrases de cette série :
" Je suis désolé - Pardonne-moi - Je t’aime - Je te remercie "
Quelques fois, vous pouvez seulement choisir certaines d’entre elles qui vous viennent à l’esprit à ce moment-là et les répéter. Laissez-vous guider par votre intuition. Quand vous dites " Je suis désolé " vous reconnaissez que quelque chose (il n’importe pas de savoir quoi) a pénétré dans votre système corps/esprit. Vous demandez le pardon intérieur pour lui avoir apporté cela. En disant " Pardonne-moi " vous ne demandez pas à Dieu de vous pardonner, vous demandez à Dieu de vous aider a vous pardonner (à vous-même). " Je t’aime " transmue l’énergie bloquée (qui est le problème) en énergie circulante, en vous unissant à nouveau à ce qui est Divin. " Merci " ou " Je te remercie " est l’expression de votre gratitude, votre foi dans le fait que tout sera résolu pour le bien de tous. A partir de ce moment ce qui arrive ensuite est déterminé par la Divinité, vous pouvez être inspiré à faire une certaine action, quelle qu’elle soit.
Si vous continuez à douter, persistez dans le processus de nettoyage et, quand tout sera complètement nettoyé, vous obtiendrez la réponse.
Rappelez-vous que ce que vous voyez d’erroné dans l'autre existe aussi en vous, nous sommes tous UN, par conséquent toute guérison est auto-guérison. Dans la mesure où vous vous améliorez, le monde aussi s'améliore. Assumez cette responsabilité. Personne d’autre a besoin de pratiquer ce processus, seulement vous.
 
Les mémoires accumulées doivent être vidées
L’aspect principal est que nous devons apprendre à nous mettre en rapport avec notre subconscient, connu dans la tradition hawaïenne sous le nom d’Unihipilli.
Ce subconscient (ou inconscient pour les psychologues) est responsable des mémoires, il les reçoit et les stocke, et les répète en boucle conformément à sa programmation. Il est celui que nous devons apprendre à aimer, en lui demandant pardon pour notre manque de considération et de communication. L’important est de savoir que nous nous intégrons avec notre subconscient en demandant à la Divinité de nettoyer les mémoires répétitives qui produisent les conflits, les problèmes, les blocages d’énergie, qui se deviennent des indispositions, psychiques et physiques.
Les décisions sont prises pour nous avant que nous décidions de les avoir, et ceci parce qu’il existe des millions de mémoires inconscientes dans nos inconscients, et ce sont ces mémoires qui prennent les décisions pour nous. Et comme nous ne sommes pas conscients de ces mémoires, nous avons besoin de parler avec la Divinité, qui est consciente de ces mémoires, et c’est seulement la Divinité qui peut les annuler.
Au cours de la journée, si vous ressentez un quelconque malaise, ou un sentiment d’inconfort que vous apporte une certaine mémoire, ou non, ne vous unissez pas à ce sentiment " malheureux " et demandez au Divin de nettoyer les mémoires qui le produisent.
Une phrase très utile peut être utilisée :
" Mes mémoires je vous Aime !
Je vous remercie de l’opportunité que vous me donnez de vous libérer, et de me libérer !
".
Continuez avec vos phrases pendant le temps que vous voulez. Le changement est remarquable.
Le nettoyage est fait pour obtenir les circonstances parfaites et correctes pour nous, mais nous ne savons pas lesquelles. Seul le Divin sait, donc nul besoin de visualiser !
Le Dr. Len affirme que nettoyer en visualisant un résultat ne fonctionne pas. Mais quand vous nettoyez pour nettoyer, vous pouvez être agréablement surpris du résultat que la Divinité a choisi pour vous. Cela libère l’esprit Conscient de devoir prendre la décision de ce qui doit, ou pas, être nettoyé.
Le Dr. Len nous dit : " Seule la Divinité peut descendre jusqu'au Subconscient, prendre les mémoires problématiques, les neutraliser et laisser alors l'esprit propre. Et lorsqu'il n'y a plus de mémoires ou de problèmes, le mental est à nouveau en paix ".
Conclusion
La définition de Ho’oponopono est de corriger une erreur, et l’erreur est corrigée en disant : " Je t’aime, Je suis désolé, Pardonne-moi, et merci " au Divin, pour permettre au Divin de vider et d’annuler les données (les mémoires dans le subconscient) que nous éprouvons sous forme de problèmes.
En faisant les différents processus Ho’oponopono, vous demandez à la Divinité d’annuler les programmes (mémoires) en vous pour qu’ils soient aussi annulés chez les autres personnes.
Ce nettoyage doit être fait en permanence.
Ho’oponopono finalement signifie s’aimer soi-même pour être en paix.




Dans le livre MAGIC PHOTON vous apprendrez comment conjuguer le DOUBLE LUMINEUX et la méthode Hooponopono pour obtenir de merveilleux résultats