vendredi 28 janvier 2011

Techniques respiratoires illuminati : L’Art du souffle

respiration illuminati

La respiration invisible
C’est une technique qui consiste à réduire au maximum l'inspiration et l'expiration jusqu'à quasiment arrêter sa respiration.
Commencez par faire quelques respirations complètes pour " nettoyer " vos bronches.
Respirez ensuite calmement en réduisant petit à petit l’étendue de vos mouvements respiratoires.
Contrôle et lâcher prise sont ici les maîtres mots : Un minimum de contrôle au travers d'un lâcher prise global afin de diriger lentement le souffle vers son extinction.
Entre l’inspiration et l’expiration (flux et reflux), il existe une phase neutre. C’est sur ce moment d’arrêt, ce point d’équilibre qu’il faut focaliser son attention afin que ce moment dure le plus longtemps possible.
Ne forcez pas et laissez faire les choses naturellement avec calme et fluidité, le souffle s’approche alors de l’extinction.
Par la pratique, chacun peut atteindre des états plus ou moins poussés durant cet exercice.

Ce mode de respiration agit sur la conscience qui progressivement s’étend hors des limites habituelles et permet alors d’accéder à des niveaux de connaissance supérieure et d’obtenir ainsi des réponses à de nombreuses questions.

La respiration complète élève le niveau d’énergie tandis que la respiration invisible élève la conscience.

Note : Cette technique est complémentaire de la " Technique du va et vient du souffle " décrite dans le livre MAGIC PHOTON (une technique qui vous ouvre les portes des mondes invisibles)

vendredi 21 janvier 2011

Energie, sexe et illuminati

sexe illuminati
Image : Dieu Grec PAN

Les illuminati sont des pneumatiques qui connaissent les techniques secrètes de respiration encore pratiquées en Chine par les Maîtres de Chi Kung et connues sous l’ensemble générique de : ART des SOUFFLES.
Ces maîtres savent capter et maîtriser l’aspect subtil de l’énergie de l’air appelé prâna en Inde, pneuma dans l’ancienne Grèce et encore Chi en Chine (ou ki au Japon) pour la diriger vers l’organe ou le membre voulu.
Par exemple, si vous dirigez cette énergie vers vos mains et que vous poussez un objet ou une personne, vous constaterez que la force déployée est bien supérieure à celle que donnerait la force musculaire seule.

Les maîtres Taoïstes concentrent l’énergie du souffle dans trois centres appelés " champs de cinabre ".
- Le centre inférieur situé à trois travers de doigt au-dessous du nombril. C’est le fameux hara des arts martiaux japonais appelé " tan-tien " en chinois.
- Le centre médian dans la région du cœur appelé en chinois le " palais écarlate "
- Le centre supérieur situé dans la tête derrière le front.

Celui qui maîtrise la science des souffles peut ainsi retenir indéfiniment le réflexe d’éjaculation.
Il suffit pour cela qu’il projette (au moment où il sent le mécanisme physiologique s’activer) en retenant son souffle, l’énergie concentrée à cet instant dans son bas ventre, le hara (appelé tan-tien en chinois) en direction du centre supérieur de la tête puis laisse cette énergie redescendre progressivement en expirant lentement.
C’est en effet lors de l’expiration que l’on peut contrôler la circulation de l’énergie.

Rappel : Voir aussi le post du 26 juin 2010 sur la magie sexuelle illuminati

vendredi 14 janvier 2011

Purification intérieure par l’élément FEU

la purification des illuminati
Dans le livre MAGIC PHOTON on vous explique que les " formes pensées " appelées aussi égrégores sont le produit d’une création mentale (de notre mental personnel et du mental collectif qui nous environne).
On emploie aussi les termes entités et esprits pour qualifier ces formes pensées.
S’il s’agit d’esprits bienfaisants on les nomme déités tandis que les esprits " malins " (les entités négatives) sont appelés démons, larves, schèmes.
Ces entités sont de véritables parasites qui suscitent chez la personne qui les "logent" à son insu, les pensées et émotions qui sont en accord avec leur propre nature, afin de soutirer l'énergie nécessaire à leur survie.
Par exemple une entité créée par des énergies de tristesse va générer chez son hôte des pensées et émotions liées au désespoir, à la dépression, afin d'obtenir sa dose énergétique de tristesse et ainsi se renforcer. Une entité liée à la violence cherche à entretenir chez sa victime des pensées et émotions de colère pour la pousser à engendrer des énergies de violence dont elle va se nourrir, afin de subsister.

Vous pouvez vous débarrasser de toutes ces zones d’ombre qui polluent votre inconscient en utilisant l’aspect du FEU qui purifie en brûlant tout ce qui peut être consumé et qui n’est pas votre véritable nature.
Le Feu possède en raison de sa propension à s’étendre dans toutes les directions, comme propriétés spécifiques la chaleur et la lumière.
On se le représentera en produisant une image de persistance rétinienne (que nous appelons un gros photon dans le livre).

Dans une position confortable observez les yeux fermés cette image de persistance et projetez-vous en pensée à l’intérieur en imaginant que tout ce qui vous entoure est fait de feu et de lumière.
A chaque inspiration, la chaleur du feu doit augmenter. Au bout de cinq à dix minutes vous devriez vous sentir en "pleine incandescence" (à ce moment le gros photon est devenu tout rouge).

Imaginez que ce feu purificateur brûle tous ces parasites énergétiques et les transmute en lumière.
Au début, cette chaleur bienfaitrice sera ressentie psychiquement mais au fur et à mesure de votre pratique quotidienne elle deviendra de plus en plus intense et finira même par vous faire transpirer.
Des lamas tibétains sont ainsi capables de méditer en plein hiver assis sur de la neige qu’ils font fondre !

Au bout de cinq à dix minutes de concentration intense, expirez alors fortement (comme une explosion) tout en imaginant expulser les produits de la combustion (les scories psychiques qui n’ont pas été transmutées en lumière) dans l’univers.
Effectuez ce rejet une à trois fois, puis méditez calmement quelques minutes afin de rétablir l’équilibre initial dans votre corps en expulsant le surplus de feu.

L’objectif ultime d’un illuminati est de devenir lui même lumière pour retourner à la lumière au moment du grand passage.
C’est pour cela qu’un vrai illuminati passe sa vie à se purifier en rejetant hors de lui toutes les entités parasites qui ne sont pas de la nature de la lumière (comme le faisaient jadis, les gnostiques, les manichéens, les cathares, les templiers et encore aujourd’hui, les lamas tibétains et les yogis hindous).
En fait, le véritable illuminati est un guerrier photonique qui effectue à l’intérieur de lui même un combat décisif contre les forces sombres.

dimanche 9 janvier 2011

Est-ce là le monde du BOUC ?

le bouc, les illuminati et les sine luce

Notre pauvre monde se porte de plus en plus mal : inégalités abyssales, injustices croissantes, pollutions graves sur toute la planète, fraudes et corruptions en séries, hypocrisies et mensonges médiatiques, abrutissement généralisé par la société du spectacle et des jeux, glorification de l’ego, consommation délirante, délinquances, drogues, misère, surpopulation, nouvelles maladies, etc, etc.
Et si ce monde n’était pas de création divine mais au contraire, satanique ?
L’idée n’est pas nouvelle, les gnostiques l’affirmaient il y a déjà plus de … deux mille ans !
Pour les gnostiques ce monde était la création non pas d’un dieu bon et divin mais celle d’un démiurge irresponsable.
Un démiurge que le " petit peuple " des anciens temps appelaient, le BOUC !
Les gnostiques qui furent les premiers compagnons du Christ furent tous massacrés.
Plus tard les cathares et les templiers connurent le même sort.
Comme quoi dans le monde du bouc la vérité a du mal a s’exprimer au contraire de l’hypocrisie, de la fourberie et du mensonge qui savent toujours prendre le masque du bien pour mieux nous tromper.
Certains font porter le chapeau aux illuminati, les " éclairés " qu’ils confondent avec les sine luce, les " sans lumière " qui sont les véritables adorateurs du bouc mais qui savent très bien vampiriser la lumière pour mieux nous tromper.