samedi 14 novembre 2015

VENDREDI 13 Nuit d'horreur bataclanesque à Paris


Un vendredi treize (ou vendredi 13) est un vendredi qui tombe le treizième jour du mois.
Ce jour a pour particularité d'être associé à une superstition, présente dans certaines cultures, qui en fait un jour de malheur pour certains (paraskevidékatriaphobie) ou de chance pour d'autres (wikipédia)

Vendredi 13 novembre 2015 treize jours après HALLOWEEN l'horreur déferle sur PARIS, un sacré bataclan !

Bataclan : Attirail encombrant composé d'objets dont on veut se dispenser de donner le nom - Et cætera, et tout le reste

Ils ont tué au nom d'allah un des noms donné au créateur du monde matériel le démiurge !

Pauvres types et dire qu'ils croient qu'ils iront au paradis !

:-(

Et que penser du groupe Eagles of Death Metal qui jouait au Bataclan ce soir là ?

Un groupe de hard rock, de heavy metal ou en l'occurrence du DEATH METAL !
Vous avez besoin d'une traduction !

Une musique accusée d'avoir un caractère satanique !

Regardez ce Tee Shirt avec le signe du bouc !


Le T shirt illuminati est plus beau : - )



A 21h40 les "aigles" entonnent " Kiss the devil " et .... l'ENFER se déchaîne !

Voir : http://www.999spiritus.org/2015/11/14/un-terrorisme-islamo-fasciste-etou-islamo-sataniste-pourquoi-avoir-cible-un-vendredi-13-pourquoi-avoir-cible-le-mois-de-novembre-pourquoi-avoir-cible-le-groupe-eagles-of-death-metal-quelles-o/

PS : Ont-ils choisi le BATACLAN par hasard ?
NON !
Il existait un passif depuis 2008 : Regardez cette vidéo : https://youtu.be/-WBDanqAVLw

dimanche 8 novembre 2015

Du journalisme citoyen au journalisme bidon, l'exemple d'AGORAVOX, censure et petits arrangements entre copains


Créé en 2005 par deux utopistes, ce site valorisé à plus de 10 millions d’euros en 2007, Agoravox était la grosse hype du web-journalisme au milieu des années 2000 qui devait amorcer l’émergence d’un « 5e pouvoir » : celui des bloggeurs-citoyens !

De belles signatures passèrent un temps sur le site puis disparurent rapidement au profit d'un tas de gogos qualifiés de "conspirationnistes" par la presse mainstream et qui envahirent le site avec des thèses de plus en plus loufoques du genre démolition contrôlée* des tours du WTC, Virus du sida hypothétique, les américains qui n'ont jamais posé le pied sur la lune en 1969 etc.

* Attention nous ne disons pas qu'il n'y a pas eu de complot à propos du 11 septembre. La VO (Version Officielle) comporte de nombreuse zones d'ombre mais de là à inventer des élucubrations comme des mini bombes nucléaires ?

Les dits conspirationnistes se firent ensuite plus rares au profit d'autres CLANS qui phagocytèrent le site prétendu citoyen !

Quelle est la situation en 2015 ?

D'abord la page d'accueil comme le système de notation des articles et des commentaires a considérablement changé et pas en mieux !

Côté rédacteurs

Il faut savoir que l'on devient modérateur après QUATRE articles publiés et à ce titre, avoir le pouvoir d'accepter ou refuser les articles proposés.

Ce pouvoir exorbitant de refuser, certains rédacteurs modérateurs qui pourtant se revendiquent démocrates, libertaires, républicains, pacifiques, pour le vivre ensemble et autres déclarations du même tonneau en ont incroyablement abusé. Il suffit pour cela de consulter le profil des intervenants, certains ont plus de 500 articles refusés, d'autres plus de 1000 (et qui ont le culot de se prétendre grands démocrates !), il y en a même un qui dépasse les 12.000 refus !

Des CLANS se sont ainsi constitués pour accepter les copains et refuser les ennemis ou ceux susceptibles de leur faire de l'ombre.

Le pire de tous ces CLANS est celui des néo staliniens qui à l'aide de comptes multiples (des rédacteurs occasionnels qui pondent 4 articles anodins puis disparaissent après avoir acquis le statut de modérateur). Ceux-là ont viré tous leurs concurrents (pros FN, soraliens, dieudonnistes, pro LR, anti communistes, présumés fachos, identitaires, complotistes, conspis, droitiers, ésotéristes etc.).

C'est ainsi qu'il arrive parfois de voir sur la page d'accueil d'Agoravox que des articles marxistes ou marxo-compatibles (genre NPA) !

AGORAVOX ou COCOVOX ?

Note : Pour donner l'illusion de démocratie, l'administration du site laisse passer quelques feuilles de chou. Citons les chargés de mission Ragoto-herisson et la Quiche lherblay (deux rédacteurs quotidiens qui ne participent JAMAIS à leurs articles).

Mais le plus cocasse de tous ces petits clans, c'est le Cercle des poètes trop présents un club d'auto-admiration mutuelle qui nous sert toujours le même menu à la cantine agoravosse
  • Le militant indigné qui nous gratifie tous les jours d'un tract YAKA, YFO, YFOCON, YFODRA ...
  • La dame plus très jeune, qui se la joue de gôche et qui possède l'art d'écrire pour ne rien dire (faut le voir pour le croire). Toute libertaire qu'elle se prétend la dame n'hésite pas à dénoncer à l'administration du site ceux qui osent la moquer ! 
  • Le scientifique paumé qui se pique de philosophie et de spiritualité en nous servant chaque semaine un ou deux articles sur le darwinisme quantique (sic) et autres fadaises sorties de son cerveau troublé !
  • Le CHARLIE de BRETAGNE monstre de bien pensance et de politiquement correct, fermement convaincu d’être dans le camp du BIEN, capable dans un même commentaire de vous dire une chose et son contraire !
  • Les guignols du Québec en manque de lecteurs dans leur pays qui viennent vendre leur salade au vieux pays comme TINTIN (oscar) thuriféraire de Castro et du tsar Poutine avec tout son respect : - )
  • Les ROBOTS journaliers, des "passionnés de politique" qui alimentent le site quotidiennement en jetant un « os à ronger » sur des sujets déjà traités par les médias. Aucune pertinence, aucune profondeur, toujours le même calva et en plus ces auteurs ne participent jamais aux commentaires de leurs propres articles !
  • Sans oublier bien sûr les cocos antédiluviens qui régulièrement abreuvent le site de leurs tracts :)

Et aussi ...
  • Les vieilles gauchiasses qui se piquent d'écologie et de terroir (des milliers d'articles)
  • Le champion du copié/collé qui fait de la pub pour son blog CCR (Collectif des Concombres Révolutionnaires)
  • La "cruche" spécialiste des articles neuneus (socialo compatibles)
  • Le béret ligérien qui gratifie le site d'un article journalier !
  • Les TINTIN reporters qui nartiquent sur la situation en Syrie, en Ukraine, en Palestine, en Russie … Des pays dans lesquels ils n'ont jamais mis les pieds !

Etc.

Résultat,  loi de Gresham oblige, les mauvais articles ont chassé les bons et les meilleurs rédacteurs sont partis !


Côté commentateurs

La aussi c'est cocasse, les commentaires comme les pseudos : - )
Un véritable ZOO humain, les pas content, les conformistes, les crache sur tout, les suiveurs (suceurs de roue), les gueulards, ceux qui interviennent en service commandé pour soutenir l'Iran, la Russie, les USA, Israël ou un groupuscule politique, ceux qu'on appelle trolls !

Le seul véritable intérêt (comique) d'agoravox ce sont les commentateurs mais malheureusement beaucoup de commentaires sont retirés (censurés) par des pisse-vinaigres qui les dénoncent à la kommandantur  :-(

Il faut voir le commentateur compulsif gollumique (esprit affamé) qui erre comme une âme en peine tous les jours sur le site (agoravox.fr et agoravox.tv) à la recherche d'un article sur lequel il puisse déposer sa suffisance (en l'occurrence un commentaire filousophique long comme le bras). Un "puits de connaissances" (à ne pas confondre avec le savoir) qui après des milliers de commentaires n'a pas encore été capable de rédiger UN seul article. A pleurer de ... rire !

Ou le suffisant "wisson" (churchild) intellectuel de salon très sectaire (de gôche) qu'on imagine mal défendre ses idées les armes à la main et qui d'après son profil a déjà refusé plus de 1400 articles en modération. Un monsieur je sais tout qui du haut de son piédestal nous souffle sa … Vérité sous les applaudissements frénétiques de ses rares groupies !

Sans oublier tous ceux qui moinssent ou qui plussent sans jamais oser faire un commentaire (leur ortografe doit aitre nule) !

Et tout ça, ça fait du journalisme citoyen : https://youtu.be/Wy0VJvsYbfU

Journalisme citoyen ou … journalisme bidon ?
MDR, LOL .....


Mise à jour du 25 janvier 2017
Après les commentaires du 8 janvier et 19 janvier 2017, il semblerait bien en effet que la modération des articles tout comme leur notation soit ‟arrangée‟ par l’administration du site (Carlo Revelli en personne ?).
Les rédacteurs ne sont que des pions destinés à générer du TRAFIC au profit du propriétaire.
Le choix des articles par le soi-disant ‟comité de rédaction‟ ne serait en fin de compte qu’une VASTE BLAGUE citoyenne : - ( 


Lamentable et pathétique de voir ce que peut devenir 
un site qui se prétend CITOYEN ouvert à tous !
 : - (

Voir aussi :
Pour en savoir plus sur AGORAVOX et son fonctionnement voir notre article du 3 octobre 2015 et plus récent, celui du 11 juin 2017.


jeudi 5 novembre 2015

JOURNALISTE, un métier devenu méprisable ?



Il est bien loin le temps où le métier de journaliste faisait rêver !
Celle ou celui qui enquêtait sur des sujets délicats, se déplaçait parfois très loin pour rapporter des informations inédites avec photos chocs à l’appui, interviewait des gens de tous horizons, des fugitifs, des rescapés parfois des criminels, des dissidents ou des gens qui dérangeaient les puissants  …

Le journaliste de cette époque savait rédiger et soigner son style, il contrôlait ses sources, au besoin, il savait « faire les poubelles » pour trouver des preuves. Il mouillait sa chemise et fatiguait son foie dans des bistrots souvent crades et louches pour rencontrer ses informateurs mais tenait par-dessus tout à son indépendance et à sa liberté d’expression.

C’était l’époque où le journaliste était glorifié au cinéma et dans les BD de TINTIN reporter.
L’époque d’Albert Londres qui après avoir voyagé dans le monde entier, rencontré Nehru et Gandhi se mit à dénoncer les bagnes de Guyane avec des articles au vitriol.
* Depuis 1933, le prix Albert-Londres récompense les meilleurs journalistes francophones.

Voici ce qu’il déclarait :
« Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »

Mais tout ça est bien fini. Le journaliste de maintenant écrit encore un peu pour une presse très majoritairement possédée par des groupes financiers et subventionnée par l’état aux frais du contribuable.
Qu’il écrive ou non, le journaliste de maintenant se doit de passer à la télévision au journal ou dans des émissions le plus souvent insipides, formatées et surtout sans troublions hors du système. Des émissions du genre « C dans l’air » ! 

Le journaliste de maintenant se doit d’être lisse, aseptisé et propret, le genre gendre idéal si c’est un homme ou agréable à reluquer si c’est une femme mais, mâle ou femelle il se doit d’être sans saveur, ne surtout pas avoir une « tronche » et ne pas laisser paraitre la moindre émotion.
L’archétype de ces journalistes nouvelles normes se trouve à foison sur les chaines d’infos en continu. Amusez-vous à les observer pour rigoler un peu : - )
Ils ont peu de vocabulaire et s’imitent (se singent ?) les uns les autres. Par exemple pour décrire un individu aux velléités terroristes tous déclareront qu’il est lourdement armé : - ))

Mais plus que tout, le journaliste de maintenant doit être dans le système pour distiller tous les jours la pensée unique, celle des puissants.
Il doit être bien-pensant et politiquement correct. Il peut se revendiquer de gauche, c’est très bien vu dans la com et le showbiz mais pas n’importe quelle gauche, la seule la vraie, la gôche comme on prononce dans les beaux quartiers ou encore se dire de droate, mais pas trop, disons centre gôche ou centre droate. Qu’importe celui qui les paie lui est de droite, de la vraie droite capitaliste mais comme c’est un bien vilain mot alors dans la nov’langue on dit que c’est un libéral ; - )

De gôche ou de droate, le journaliste de maintenant est d’abord un européiste convaincu mais surtout mondialiste (traduction atlantiste), le monde est une marchandise, n’est-ce pas ?

Il doit relayer les stratégies décidées en hauts lieux, celles qui sont élaborées dans des clubs élitistes comme le Siècle, le club Bilderberg, des loges de maçonnerie et des think tanks du genre "Terra nova" ou  "Young leaders".
Il occultera des informations confidentielles comme par exemple la véritable occupation du père du petit syrien noyé sur une plage afin de ne pas perturber l'émoi mondial suscité par la photo montage.
Qu'il mente sciemment ou qu'il fasse semblant de ne pas savoir, JAMAIS oh grand jamais, un de ces journaleux reviendra un jour pour dire : " Là j'ai raconté des bêtises, je m'en excuse".
Pas d'autocritique ni remords chez ces gens là !

Il doit bien sûr, encenser la société multiculturelle celle qu’on appelle « Black-Blanc-Beur » mais curieusement à l’occasion d’une photo souvenir ou anniversaire, on remarque que tous ceux qui travaillent dans le journal ou la radio sont uniformément … WHITE  : - )  



Et oui, c’est fini les reportages chocs sur des sujets brulants du genre banksters, lobbies financiers, lobbies industriels comme l’industrie de la santé ou lobbies étrangers comme le lobby si$$$$ qui n’existe pas : - )
Non à la place vous avez le plaisir de voir Envoyé spécial ou Complément d’enquête avec des reportages chocs et sulfureux comme la fabrication des chips, la contrebande des cornes d’éléphants ou les touristes étrangers et d’autres sujets extrêmement dérangeants pour les puissants  : - ))

Que dire aussi de ces présentateurs de journal télé hyper bien payés pour débiter des nouvelles collectées par les larbins et lues sur un prompteur !
Arrivés à un certain niveau après moult lèches et cirages de pompes, ces journaleux deviennent inamovibles. Ils font partie du système, mieux ils SONT le système.
Aimés ou détestés on doit les subir. S’ils quittent une chaine on les retrouve très vite sur une autre, pas de chômage pour ces gens-là, ils font les tirages des journaux People-Closer-Voici-Gala, les veaux adorent.

Au temps où la presse était encore la presse, elle était qualifiée de 4ème pouvoir, ce n’est malheureusement plus le cas, la presse et l’info n’est plus qu’un larbinat.

Pas étonnant que maintenant on dise MERDIAS à la place de médias : - ((

« La presse libre n'existe pas. Vous, chers amis, le savez bien, moi je le sais aussi. Aucun de vous n'oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes des outils et les laquais des puissances financières derrière nous. Nous sommes les pantins qui servent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir-faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous ne sommes rien d'autres que des intellectuels prostitués.»
John Swinton rédacteur en chef du New York Times à son départ à la retraite

Note : Cet article a été censuré sur AGORAVOX le (faux) média citoyen libre !

A voir :
Les nouveaux chiens de garde Un DVD qui remue.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Londres
Vidéo sur les merdias de l'article du 3 octobre sur AGORAVOX