dimanche 11 juin 2017

Le syndrome du rédacteur compulsif agoravoxien


Suite à nos posts du 3 octobre 2015 et du 8 novembre 2015 à propos du fonctionnement pour le moins ‟spécial‟ du média dit citoyen (sic) AGORAVOX, un ‟exclu‟ récent nous a envoyé copie de l’article qu’il avait soumis au ‟clan‟ des modérateurs qui l’a refusé, ce qui ne nous étonne pas !

Suite à son ‟insolence‟ le compte de ce lecteur régulier a été fermé sans autre forme d’explication.
Note : tous les articles (une demi-douzaine en tout) de ce lecteur ont été refusés.

Voici donc l’intégralité de cet article très comique de surcroit

QUOTE

D’abord notre bonhomme (ou bonne femme) observe avec étonnement le fonctionnement du site citoyen et s’essaie à faire un ou deux commentaires (très obséquieux) avec cette lancinante question à l’esprit : Comment se fait-il que des articles de si basse facture soient publiés ?

Du coup, germe dans son cerveau une grande résolution : Si des articles aussi médiocres sont acceptés alors pourquoi n’essaierai-je pas moi aussi ? 

Et, allez notre bonhomme (ou bonne femme) se lance dans l’aventure et propose un … article.
Et il est accepté waouhhhh
Quelques jours après, il retente l’expérience et son article (toujours insipide et neuneu bien sûr) est encore accepté !
Il est enfin reconnu !
:-)
Alors, par un mécanisme pathologique étonnant, notre bonhomme (ou bonne femme) va se mettre à écrire : TOUS LES JOURS !

Et l’étrange ne s’arrête pas là. Il (ou elle) va guetter impatiemment toute la journée les réactions des lecteurs mais là, surprise, des mauvais coucheurs vont intervenir pour critiquer ou pire, se moquer de l’auteur.
Très vite notre auteur en herbe va comprendre comment qualifier ces intrus : Des sales TROLLS
Plusieurs voies lui sont alors offertes :
- Laisser courir, une possibilité très rarement utilisée. Il faut beaucoup de magnanimité et de grandeur d’âme pour cela. Deux critères que notre auteur amateur ne possède pas : -(

- Insulter les commentateurs qui osent le moquer mais très vite il se lassera et en grand démocrate et libertaire, il signalera à l’administration toute déviance pour faire retirer le moindre commentaire qui le contrarie.
Et oui, site citoyen ne signifie pas site démocratique et encore moins libertaire :)

Et encore plus bizarre, après QUATRE articles glorieusement publiés, il va se transformer en … modérateur.
Et là, c’est l’extase. Lui le médiocre, possède alors le privilège de pouvoir accepter et surtout refuser les articles proposés.
Et il ne va pas se gêner le nouveau modo pour refuser des articles.
- D’abord refuser les articles de ceux qui ont osé le critiquer ou le moquer par vengeance. Non mais !
- Ensuite en grand libertaire qu’il est, il va refuser les articles qui ne correspondent pas à son infaillible idéologie.
- Et plus fin (ou malsain ?), il va refuser les articles de qualité qui risquent de lui faire de l’ombre afin que SES articles à LUI aient le maximum de rayonnement.
Oui c’est GRAND :)

Enfin en vertu du qui se ressemble s’assemble, il acceptera (pour la forme et son tableau de profil) des articles aussi médiocres que les siens.

Et tout ça, et tout ça, tout ça fait d’excellents ….

Sauf que tout bon commerçant vous dira : La mauvaise clientèle chasse la bonne !

UNQUOTE

Par curiosité nous nous sommes rendus sur le média citoyen et force est de constater que le site ne s’améliore pas loin de là. Il est même désert :-(
De moins en moins de réactions, les commentateurs de talent (très humoristiques) qui faisaient le piment du site sont tous partis !
Pire, des rédacteurs (le plus souvent sans intérêt mais très imbus d’eux même) ont fermé leur compte ne supportant plus que l’on ose critiquer leurs chefs d’œuvre d’articles. La faute aux SALES TROLLS (qui sont souvent très comiques et donnent la touche pimentée qui manque cruellement aux forums)
Quelques nouveaux rédacteurs encore plus insipides sont venus grossir la masse des rédacteurs compulsifs qui publient tous les deux jours ou mieux, tous les jours !
Est-ce un palliatif à leur ennui profond ?
* Une grande nouveauté cependant, un mammifère de Chine centrale (complètement givré d’après certains commentateurs) auteur d’articles débiles dans lesquels il recopie entièrement le commentaire d’un lecteur (quand il y en a un ?) en italique avant d’y répondre le plus souvent en caractères gras ?
Et dire que la modération accepte ce genre d’article (de daube) et dans le même temps refuse des articles de qualité jugés trop engagés ?!
Pauvre média citoyen :-(

jeudi 4 mai 2017

Emmanuel MACRON est-il une création des ILLUMINATI ou plus encore ?


Ce jeune homme est hors normes par bien des aspects (privés et officiels)
  •      Les jésuites l’ont formé au lycée (c’est une référence)
Rappelons que le chef des jésuites a le titre de supérieur général et une tête de mort sur son bureau-autel (leurs ennemis et ils sont nombreux les qualifient de satanistes !)
  •      Il a fait l’ENA et il est sorti parmi les premiers pour rejoindre le corps prestigieux de l’Inspection générale des Finances (le classement final de cette promotion de l’ENA a été étrangement annulé par le conseil d’état ?)
  •     Il a suivi le cursus des young leaders promotion 2002. Aucun média main stream n’en parle ?
  •      Il est membre des Bilderberg
  •      Il a été associé gérant à la banque Rothschild

La suite jusqu’au 7 mai 2017, tout le monde la connait.
Le futur nous verrons Jésus ou Lucifer ?
:-)




Mise à jour du 9 mai 2017
Emmanuel Macron (EM=En Marche !) a fêté sa victoire devant la pyramide du Louvre.
Quand on sait que le symbole de la pyramide est celui des … ILLUMINATI




dimanche 1 janvier 2017

L’erreur dramatique d’utiliser ce mot de DIEU

Quand l’idée du monothéisme (celle d’un dieu unique) est née avec le prophète juif Moïse, un sage persan dont l’histoire a oublié le nom mit en garde les humains :

« N’utilisez pas ce mot de DIEU à moins de vous perdre dans l’anthropomorphisme et l’illusion d’une création divine. »

3500 ans plus tard on ne peut que donner raison à ce sage inconnu (et oublié).

Ainsi tous ces humains qui parlent au dénommé DIEU comme à un papa (et non à une maman, c’est pourtant la mère qui donne la vie !) pour l’implorer et lui demander des bienfaits !

Dans certains pays toutes les lettres officielles commencent par le sempiternel « Au nom de DIEU » (in the name of GOD)

Et en ce nom, combien de crimes, combien d’horreurs, combien d’abominations depuis 3500 ans ?

Et, si au lieu d’utiliser ce mot de DIEU les humains avaient employé le motAMOUR !

Imaginez-vous un individu en tuer un autre au nom de l’AMOUR ?

Pourtant certains inspirés ont déclaré que : DIEU = AMOUR = LUMIÈRE

Mais au lieu de cela, les humains continuent d’implorer Papa car le nom de leur religion signifie pleurnicherie (christianisme), lamentations (judaïsme), soumission (islam) …

Ces créationnistes nous parlent de l’amour de leur dieu pour ses créatures sans se poser de questions sur l’universelle détresse des êtres en proie à la maladie, à la vieillesse, à la mort !
Et sur cette nature dans laquelle le plus faible sert de nourriture au plus fort ; l’insecte à l’oiseau, le chevreuil au léopard pour le monde animal.
Sur l’angoisse de l’arbre fixé au sol qui sent la liane s’attacher à lui, croître et l’enserrer, ou les mousses tisser autour de ses branches immobiles un linceul qui l’étouffera pour le monde végétal !

Où est donc la justice, la divine bonté quand certains naissent aveugles, infirmes ou stupides ?
Qui donc s’amuse à les créer ainsi ?


2017 commence,
Combien de morts, de martyrs au nom de ce mot de DIEU cette année ?



Ô Lumière
Je viens vers Toi par la Pensée Juste
Pour qu'à la lumière de la justesse,
Tu me révèles la félicité des deux mondes,
le matériel et le spirituel,
afin que je puisse guider mes compagnons vers le bonheur

Zoroastre (Gatha I,2)